Apprenez à cultiver le Bougainvillea Glabra

1265
Partager :

Le bougainvillier, de nom scientifique Bougainvillea Glabra, est une plante d’une beauté exceptionnelle. En effet, lorsqu’il fleurit, ses bractées colorées (souvent confondues avec les pétales) le recouvrent presque entièrement. C’est aussi une plante très facile à cultiver qui ne demande qu’un arrosage régulier et beaucoup de soleil. Vous souhaitez donner de la couleur à votre jardin ? Alors, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur la culture de cette plante.

Bougainvillea Glabra : la plante à fleurs en papier

La bougainvillea glabra, également connue sous le nom de « Paper flower », est une plante de la famille des Nyctaginaceae. Le nom vient de Louis Antoine de Bougainville, le navigateur français qui l’a découvert. La plante vient d’Amérique du Sud. En particulier, elle pousse au Brésil, au Pérou et en Argentine. Aujourd’hui, cependant, elle s’est répandue et tous les passionnés de jardinage adorent la faire pousser dans leurs jardins.

A voir aussi : Des plantes grimpantes et florales pour sublimer vos murs et clôtures

La bougainvillée glabra est une plante grimpante ligneuse à feuilles persistantes qui peut atteindre 9 mètres de haut. Elle possède des feuilles vertes ovales de 2,5 à 5 centimètres de long et des épines sur ses tiges. Les fleurs du Bougainvillea glabra sont en fait des feuilles modifiées appelées bractées, généralement de couleur magenta, rose ou violet vif.

Les vraies fleurs sont petites et blanches, mais sont souvent cachées sous les bractées voyantes. La bougainvillée glabra fleurit toute l’année dans les climats chauds, produisant des grappes de bractées colorées.

A voir aussi : Aménager un coin ombragé dans ton jardin avec des fleurs d'ombre

Culture de la plante à fleurs en papier : comment faire ?

Vous pouvez cultiver le bougainvillier par la méthode du bouturage, l’une des plus fréquentes. La première étape est de déterminer un endroit dont le sol possède des caractéristiques humides. Il doit également recevoir de la lumière directe du soleil. Comme la plante provient des régions chaudes, elle a besoin de beaucoup de soleil pour bien fleurir. La terre doit également être drainante et riche en nutriments. Pour cela, vous pouvez faire un mélange de terreau, de sable et de tourbe.

Ensuite, choisissez les boutures dures et développées pour effectuer un processus d’enracinement préalable. Vous pouvez imprégner leurs pointes avec de la poudre d’hormones pour améliorer l’enracinement. L’important de placer le lit de semence ou les pots qui recevront les plants dans un environnement bien contrôlé.

Autrement dit, il faudra quotidiennement de bonnes conditions d’humidité et de lumière. Par ailleurs, il faut savoir que la bougainvillea glabra provient de forêts tropicales et humides. Alors, il ne supporte pas trop le froid. Pour ce faire, il est pratique de recouvrir le bougainvillier d’une bâche en plastique.

Comment entretenir le bougainvillier ?

Comme évoqué, l’entretien des plants de bougainvilliers n’est pas aussi compliqué en soi. Il faudra l’arroser. Cependant, cette irrigation présente quelques différences selon la période de l’année. Pendant l’été, cette plante doit être arrosée plus ou moins une fois par semaine. Il faut tenir compte du fait que le sol doit toujours avoir un bon drainage pour éviter l’engorgement.

Par contre, durant l’hiver, l’irrigation est quasi nulle. Vous ne devez arroser que si vous constatez que le sol est sec en raison du manque de pluie. Utilisez un engrais spécial pour les bougainvilliers. Il vous fournira les nutriments supplémentaires dont vos plants ont besoin pour croître.

Taillez les plants une fois par an pour les garder en forme et les empêcher de devenir trop grands. Utilisez donc des ciseaux stériles pour enlever les tiges, les bourgeons et les vieilles feuilles. Surveillez-les plants pour vous assurer qu’ils ne sont pas infestés de parasites ou de maladies. Si vous remarquez des symptômes d’infestation, traitez-les immédiatement avec des produits adaptés.

La multiplication du Bougainvillea Glabra : techniques et astuces

Pour ceux qui souhaitent étendre leur collection de bougainvilliers, vous pouvez facilement multiplier vos plants. La technique de reproduction la plus courante est le bouturage. Elle consiste à couper une tige saine d’un plant et à la planter dans un terreau humide jusqu’à ce qu’elle produise des racines.

Pour réaliser cette technique, choisissez une tige saine avec des feuilles fraîches. Avec du matériel stérilisé, coupez-la en biais juste sous un nœud ou une intersection. Retirez les feuilles inférieures et plongez l’extrémité coupée dans de l’hormone de croissance pour encourager la formation des racines.

Plantez ensuite votre bouture dans un sol bien drainé et arrosez-le régulièrement pour maintenir le niveau d’humidité adéquat. Vous verrez apparaître des racines après quelques semaines si tout se passe bien.

La multiplication par marcottage est aussi possible mais elle nécessite davantage de temps et d’espace que le bouturage. Il s’agit simplement d’enraciner une nouvelle plante sur la même souche que celle du parent.
Un point important : ne multipliez pas les plants protégés par des droits intellectuels.

Cultiver un Bougainvillea Glabra peut être très agréable grâce à sa floraison colorée tout au long de l’année ainsi qu’à son entretien facile. Avant toute chose, il faut choisir le bon emplacement lorsqu’on souhaite le planter. L’arrosage est aussi crucial, notamment durant les périodes chaudes et sèches. N’hésitez pas à tailler vos plants une fois par an pour leur donner la forme désirée. Si vous avez envie d’étendre votre collection de bougainvilliers, n’hésitez pas à multiplier vos plants grâce au bouturage ou au marcottage.

Les maladies et parasites courants du Bougainvillea Glabra : comment les éviter et les traiter ?

Comme toutes les plantations, le bougainvillier peut être sujet à divers types de maladies et d’attaques de parasites. Il faut prendre les mesures nécessaires pour éviter leur propagation.

Parmi les maladies courantes, on peut citer le mildiou ou encore la bactériose. Ces deux affections sont causées par des champignons qui se développent en présence d’un excès d’humidité dans l’environnement du Bougainvillea Glabra. Pour prévenir ces infections, veillez à ne pas arroser excessivement votre plante et assurez une bonne circulation de l’air autour du feuillage.

Les attaques parasitaires peuvent elles aussi causer des dégâts importants sur vos bougainvilliers. La principale menace vient des cochenilles farineuses qui se nourrissent de la sève des plants. Elles peuvent facilement infester tout type de substrat organique tel que les pots ou le sol.

Si vous constatez la présence de ces insectes suceurs accompagnés d’un revêtement blanc cotonneux dans votre culture, retirez-les manuellement à l’aide d’un chiffon imbibé d’alcool à brûler ou avec un jet puissant sous pression qu’on pulvérise sur les endroits où ils se logent. Vous pouvez aussi opter pour un traitement naturel comme le savon noir ou bien utiliser des produits phytosanitaires vendus dans le commerce spécialement adaptés aux cochenilles farineuses.

Cultiver un Bougainvillea Glabra nécessite peu d’efforts pour sa croissance. Il faut prendre en compte les maladies et les parasites qui peuvent affecter cette plante ainsi que les bonnes pratiques à suivre pour éviter leur propagation. En appliquant ces conseils simples, vous pouvez profiter d’un Bougainvillea Glabra sain et luxuriant tout au long de l’année.

Partager :