Comment choisir le meilleur système d’arrosage

639
Partager :

Le système d’arrosage est la plupart du temps adopté par ceux qui s’absentent de leur domicile durant des jours. Ce dernier évite en effet, la brûlure et le dessèchement par coup de soleil des plantes et de la pelouse. Par ailleurs, il existe sur le marché de nombreux systèmes d’arrosage. Pour vous aider à faire le meilleur choix, ce mini guide vous donne toutes les informations nécessaires.

Quels critères pour bien choisir votre système d’arrosage ?

L’analyse de vos besoins est une étape indispensable pour choisir un bon système d’arrosage. Plusieurs autres facteurs sont à considérer avant de faire un choix.

A lire également : Les secrets d'une culture réussie de plantes aromatiques en pots

La nature de votre sol

Pour connaître la nature de votre sol, vous devez essayer de faire une boule avec une motte de terre humide. Si la terre s’émiette (il n’y a pas rétention d’eau), alors votre sol est sableux. Toutefois, si vous parvenez à faire une boule, mais que cette dernière semble poudreuse (la capacité de rétention d’eau est bonne), vous avez donc un sol limoneux.

Votre terre est argileuse, si la boule formée est à la fois malléable et ferme. S’écoulant lentement, la terre argileuse a la capacité de retenir longtemps l’eau dans ses couches supérieures.

A lire aussi : Comparez les tuyaux d'arrosage de 50 m pour trouver le meilleur

Les besoins en eau de vos cultures

Une pelouse a par exemple besoin d’approximativement 0 à 5 L/m2 d’eau par jour. Les arbustes d’ornement nécessitent jusqu’à 20 L d’eau par semaine. Une haie quant à elle, a besoin de 10 L d’eau par plante par semaine. En revanche, l’arrosage est inutile pour les arbres bien implantés.

Il faut noter que ces chiffres sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier selon les régions et les variétés d’espèces.

La pression d’arrivée de l’eau

Cette donnée est dépendante de votre situation par rapport au château ou au réservoir d’eau. Cependant, pour connaître cette pression, vous devez brancher un nanomètre sur l’arrivée de l’eau. De façon générale, elle est située entre 2 et 3 bars.

La capacité de votre installation

Pour connaître cette capacité, vous devez ouvrir au maximum votre robinet et y placer un seau d’eau. Comptez ensuite le temps mis pour son remplissage. Multipliez par 3 600, la contenance du seau. Divisez le résultat obtenu par le nombre de secondes mis pour remplir le seau.

Les diverses solutions d’arrosage disponibles

système d’arrosage

Les arroseurs mobiles sont adaptés aux massifs à fleurs, zones de semis et aux pelouses. Ils utilisent la technique de l’irrigation par aspersion en projetant l’eau sous forme de fines pluies. Adaptés aux petites surfaces (terrasse, potager, petit jardin), les kits prêts à être installés sont vendus avec tout le matériel requis.

Par ailleurs, les kits goutte à goutte sont idéaux pour les petits jardins, une serre ou un potager. Ils sont capables d’alimenter en eau environ 20 plantes de potager, 10 arbustes ou massifs ou encore 10 plantes en pot. Il existe aussi des arrosoirs automatiques ainsi que des systèmes à monter soi-même (pour grandes et moyennes surfaces).

En définitive, avant d’adopter un système d’arrosage, vous devez tenir compte de certains critères : nature du sol, pression d’eau, capacité de l’installation, etc.

Les avantages et inconvénients des différents systèmes d’arrosage

Lorsqu’il s’agit de choisir le meilleur système d’arrosage pour votre jardin, il faut prendre en compte les avantages et les inconvénients des différentes options disponibles.

Commençons par les arroseurs mobiles. L’un des principaux avantages de ce type de système est leur taille réduite. Ils sont faciles à installer grâce aux kits prêts à l’emploi qui fournissent tout le matériel nécessaire. Leur portée limitée peut être un inconvénient si vous avez une grande surface à arroser.

Examinons les kits goutte-à-goutte. Ils offrent plusieurs avantages intéressants, notamment la possibilité d’alimenter en eau un nombre spécifique de plantations telles que des arbustes, massifs ou encore des plantations en pot. Ils permettent une irrigation précise et économique car l’eau est délivrée directement au niveau des racines sans gaspillage ni évaporation excessive. Toutefois, leur installation peut demander un peu plus d’efforts comparé aux autres systèmes.

Les arrosoirs automatiques constituent aussi une option intéressante pour ceux qui veulent automatiser leur système d’arrosage. Ces dispositifs permettent de régler précisément la fréquence et la durée d’arrosage selon vos besoins spécifiques. Cela vous évite ainsi le souci quotidien d’arroser manuellement vos plantations tout en garantissant un apport adéquat en eau lorsque cela est nécessaire. Par contre, ces équipements peuvent nécessiter une certaine expertise lors de l’installation et un suivi régulier pour s’assurer de leur bon fonctionnement.

Les systèmes à monter soi-même peuvent être une option intéressante si vous disposez d’une grande surface à arroser. Ils permettent une personnalisation complète de votre système d’arrosage en fonction des besoins spécifiques de votre jardin. Ils nécessitent une certaine expertise technique et peuvent demander plus de temps et d’efforts lors de l’installation.

Chaque système d’arrosage présente ses avantages et inconvénients spécifiques. Il faut choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins en termes d’espace, de type de plantations et de niveau d’automatisation souhaité. N’hésitez pas à prendre en compte ces différents critères afin de faire le meilleur choix pour assurer la santé et la beauté florissante de votre jardin tout au long des saisons.

Les conseils pour une installation réussie de votre système d’arrosage

Une fois que vous avez choisi le meilleur système d’arrosage pour votre jardin, il faut bien planifier votre système d’arrosage. Prenez le temps de cartographier votre jardin et de déterminer les zones qui nécessitent un arrosage régulier. Réfléchissez aussi aux besoins en eau spécifiques de chaque type de plantation afin d’établir un schéma adapté.

Assurez-vous d’avoir tous les outils et matériaux nécessaires avant de commencer l’installation. Cela inclut des tuyaux flexibles, des raccords appropriés, des vannes et des programmateurs si nécessaire. Veillez à choisir du matériel durable et résistant aux intempéries pour assurer la longévité de votre système d’arrosage.

Avant d’installer les différents éléments du système, il faut vérifier régulièrement l’état des tuyaux, des goutteurs ou des arroseurs afin de détecter rapidement tout problème éventuel.

Une fois votre système d’arrosage installé, prenez le temps de faire un test complet avant de l’utiliser régulièrement. Vérifiez si toutes les zones sont correctement irriguées et ajustez si nécessaire la position des arroseurs ou la durée d’arrosage.

Une installation réussie garantit un bon fonctionnement et une efficacité optimale de votre système d’arrosage. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel si vous rencontrez des difficultés lors du processus d’installation.

Partager :