Fleurs

Comment arroser une orchidée d’intérieur ?

Les orchidées sont très utilisées comme plantes d’intérieur. On peut les retrouver au salon ou dans d’autres espaces situés à l’intérieur de la maison. Cependant, pour permettre aux orchidées de connaitre un bon développement, il est important de les entretenir en adoptant par exemple une bonne technique d’arrosage. Comment arroser alors une orchidée d’intérieur ? Éléments de réponses.

Définir une fréquence d’arrosage

Pour réussir l’arrosage d’une orchidée d’intérieur, vous devez tout d’abord définir une bonne fréquence d’arrosage. En effet, il est recommandé d’arroser au moins une fois par semaine durant la floraison. Pour le faire, assurez-vous que le substrat n’est plus humide en y enfonçant sur 2cm votre doigt. L’astuce est de la laisser sécher avant un nouvel arrosage. Ensuite, pour savoir que l’arrosage peut être fait, soupesez le pot dans votre main. Au cas où il serait léger, il faudra penser à l’arroser.

Lire également : Comment vaporiser une orchidée ?

Lorsque votre orchidée est cultivée dans un pot transparent, prenez le temps d’observer les racines. Tant que ces dernières ne sont pas assez vertes et très brillantes, n’envisagez aucun arrosage. Il faudra donc patienter le temps qu’elles deviennent ternes et grises. De plus, vous devez éviter d’arroser votre orchidée lorsqu’elle manque de fleurs. Le cas échéant, vous avez la possibilité de faire l’arrosage une fois tous les 15 jours. En cas de doute, ne faites rien.

Arroser avec une eau peu calcaire

Il est recommandé d’arroser l’orchidée avec une eau assez faible en calcaire. Il s’agit entre autres de l’eau osmosée, de l’eau de pluie ou de l’eau provenant d’une carafe filtrante. Mais, vous pouvez aussi utiliser une eau de bouteille dotée de 10 mg de calcium au moins par litre. Cette nature d’eau est celle de source des Monts d’Arrée, Volvic ou encore du Mont Roucous.

A voir aussi : Quelle plante grimpante mettre en plein soleil ?

Néanmoins, vous avez la possibilité d’utiliser de temps à autre de l’eau du robinet. Cela ne cause pas, du moins, pas pour l’instant d’inconvénient. Ce qu’il faudra éviter, c’est l’eau déminéralisée ou adoucie. Cette dernière comporte des ions sodium dangereux pour les plantes.

Adopter une bonne technique d’arrosage

Plusieurs techniques d’arrosage peuvent être employées. Commencez par immerger l’orchidée dans un seau d’eau. Cela vous permet d’éviter l’humidification du cœur de l’orchidée. Alors, pour le faire, faites une immersion du pot au ¾ dans un seau contenant une eau à température ambiante. Ensuite, patientez 10 minutes environ afin que la plante trempe correctement. Cette technique doit être adoptée de préférence le matin.

Autre technique, égouttez l’orchidée, car le contact des racines avec l’eau peut paraître néfaste à ces dernières. L’idéal serait d’égoutter le pot dès que vous le sortez de la bassine d’eau. Patientez quelques instants puis reposez-le sur sa soucoupe. Enfin, la dernière technique pour arroser une orchidée d’intérieur est de le brumiser très souvent avec un pulvérisateur et de l’eau non calcaire. Faites cela au moins 3 fois/semaine le matin.